/ Diego El Cigala « Indestructible » + Django Memories Project

Diego El Cigala « Indestructible » + Django Memories Project

Retrouvez Diego El Cigala en concert à l’Opéra Garnier le 30 novembre 2017, pour le Monte-Carlo Jazz Festival. 1ère partie : Django Memories Project.

Diego El Cigala concert à Monaco

Diego El Cigala « Indestructible »

Diego el Cigala a fait ses débuts en 1997, il est connu pour mélanger les cultures et les genres tout en développant le flamenco et en explorant le latin jazz, le boléro et le tango. Il surprend tout le monde en 2016 en mettant à l’honneur de grands artistes d’un autre genre musical admiré dans le monde: la salsa. La question qui l’a amené à explorer ce genre était simple: qu’est-ce que la salsa ? Dès lors, l’artiste s’est lancé dans une aventure pour comprendre les origines et le développement de ce genre musical à travers de nombreux voyages qui l’ont aidé à façonner le style de sa musique, et notamment les quartiers de New-York où la salsa était le fruit de l’expression de la culture et de la réalité vécue par les Latino-Caribéens. Ces expériences ont accru son admiration pour la salsa, ses auteurs et ses interprètes. Il collabore avec de nombreux artistes : Tito Curet, Cheo Feliciano, René Touzet, Héctor Lavoe, La Sonora Ponceña ou La Fania All Stars. Diego a visité Cali (Colombie), San Juan (Porto Rico), La Habana (Cuba), Punta Cana (République dominicaine), New-York et Miami (États-Unis) et enregistré plusieurs parties de l’album dans chaque région. Son aventure a culminé dans le sud de l’Espagne, à Jerez de la Frontera, où il a ajouté la guitare, les chœurs, les tambours et les « palmas ». Oscar D’Leon, Bobby Valentin, Larry Harlow, Roberto Roena, Eddie Montalvo, Nicky Marrero, Jorge Santana, Gonzalo Rubalcaba, Los Muñequitos de Matanza, Luis Perico Ortiz, Horacio el Negro, José Aguirre, Diego del Morao, etc. … sont parmi les musiciens de différentes nationalités qui ont prêté leur essence à ce disque. Ce tribute à la salsa, Indestructible est le résultat d’un produit soigneusement et spécialement conçu par un groupe de producteurs et d’artistes autour de Diego. La chanson éponyme du disque et de la tournée est un succès de Ray Barretto qui est devenu populaire dans les années 70 et que El Cigala a pris comme point de départ.  Indestructible est plus qu’un hommage au meilleur de la salsa, c’est un message destiné à montrer au monde entier que ce genre musical est bien vivant et qu’il le sera longtemps.

En accord avec Dionysiac Tour et Doctor Zhivago

 

Django Memories Project concert à Monaco

Première partie : Django Memories Project

STOCHELO ROSENBERG
GUEST MARCEL LOEFFIER
Hono Winterstein, Adrien Moignard, Rocky Gresset, Mathias Levy, Xavier Niqki

Stochelo Rosenberg, né dans un camp gitan, a commencé à jouer de la guitare à l’âge de 10 ans. Son père et son oncle Wasso Grünholz lui ont appris à jouer de cet instrument, mais il apprit avant tout en écoutant les disques de son héros, Django Reinhardt. À l’âge de douze ans, avec son cousin Nous’che à la guitare rythmique et Rino van Hooydonk à la basse, Stochelo a gagné le premier prix d’un concours télé. Plusieurs compagnies de disque étaient intéressées, mais les parents de Stochelo ne souhaitaient pas que leur fils grandisse sous les projecteurs. Il a joué au cours de ces années avec Nous’che et son frère Nonnie à la contrebasse dans des églises et dans camps gitans partout en Europe. Stochelo est passé d’enfant gitan talentueux mais timide à artiste et compositeur de classe mondiale. Il a écrit plusieurs magnifiques morceaux. Au départ, il jouait sur une guitare Favino, puis il a pu acheter une vieille guitare Selmer, numéro 504. Le légendaire Django Reinhardt jouait sur le même modèle de guitare avec le numéro 503, sensation plutôt agréable pour Stochelo. Stochelo Rosenberg est considéré comme un des guitaristes les plus fins, à la technique impeccable, très élégant et avec un vibrato très personnel, mêlant virtuosité et émotion. Comme nombre de ses contemporains, Stochelo aime improviser, et comme nombre de ses prédécesseurs, il cherche de nouveaux challenges. Il aime essayer de nouvelles manières de jouer, mais avec toujours comme base solide son premier amour : la musique de Django Reinhardt.

Informations Complémentaires
Artiste :
Diego El Cigala + Django Memories Project

Festival :
Monte-Carlo Jazz Festival

Lieu :
Opéra Garnier

Date :
Le 30 novembre 2017

Prix
82,50 € par personne

Ouverture des portes à
19:45

Type d'événement:
Assis

Concert à
20:30

Dress Code :
Tenue correcte

Réserver votre place