/ Ibrahim Maalouf « Kalthoum » + Airelle Besson Quartet

Ibrahim Maalouf « Kalthoum » + Airelle Besson Quartet

Ibrahim Maalouf fait son come-back au Monte-Carlo Jazz Festival avec une célébration des femmes, et plus particulièrement d’Oum Kalthoum. En première partie, Airelle Besson sera l’une des révélations de cette édition du Monte-Carlo Jazz Festival 2016…

Ibrahim Maalouf à Monaco le 30 novembre 2016

Ibrahim Maalouf « Kalthoum »

Ibrahim Maalouf fait son come-back au Monte-Carlo Jazz Festival avec une célébration des femmes, et plus particulièrement d’Oum Kalthoum. Artiste emblématique du bassin méditerranéen, Oum Kalthoum était à la fois chanteuse et actrice – deux passions menées avec une flamboyance et une générosité telles qu’elle reçut le surnom d’« Astre d’Orient ». Bien que cette diva égyptienne nous ait quittés en 1975, elle continue d’imprimer sa marque dans bon nombre d’inconscients collectifs. Et ce, dans tout le monde arabe. Fasciné par cette chanteuse depuis son plus jeune âge, Ibrahim a choisi de reprendre l’une de ses plus belles chansons : Alf Leila wa Leila (Les Mille et une Nuits). Un travail qui a débouché sur un album et une tournée. Le trompettiste devenu une star du jazz international propose ici un jazz métissé. Il s’est entouré de Frank Woeste (piano), et d’une formation all star – avec notamment des sidemen de Miles Davis (Rick Margitza) et d’Herbie Hancock (Scott Colley) – qui s’était déjà produite en Europe avec Maalouf pour la tournée de l’album « Wind », clin d’œil du trompettiste français à Miles Davis.

 

Airelle Besson à Monaco le 30 novembre 2016

En première partie : Airelle Besson Quartet

Il y a vraiment trop peu de jazzwomen pour s’en priver. Et moins encore de trompettistes. Airelle Besson, qui a participé à l’album « Around Chet Baker », sera donc l’une des révélations de cette édition du Monte-Carlo Jazz Festival 2016. La française découvre la trompette très jeune et s’y initie dès ses 7 ans. Plus tard, elle apprend le violon et joue alors les équilibristes entre jazz et musique classique. Son cœur penche finalement pour le jazz, ce qui lui vaut quelques années plus tard un premier prix avec mention très bien et à l’unanimité du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Une belle reconnaissance qui sera suivie par plusieurs récompenses tout au long de sa carrière (dont une Victoire du Jazz). Après s’être essayée avec brio au duo (avec le brésilien Nelson Veras) et au quintet (Rockingchair), Airelle Besson se lance aujourd’hui dans le quartet. Elle s’est entourée pour ce concert d’Isabel Sorling (voix), de Benjamin Moussay (claviers), et de Fabrice Moreau (batterie).

Production GiantSteps

Airelle Besson est soutenue par la Fondation BNP Paribas, l’ADAMI et la SACEM

Informations Complémentaires
Artiste :
Ibrahim Maalouf + Airelle Besson Quartet

Festival :
Monte-Carlo Jazz Festival

Lieu :
Opéra Garnier

Date :
Le 30 novembre 2016

Ouverture des portes à
20:00

Type d'événement:
Assis

Concert à
20:30

Dress Code :
Veste obligatoire